fbpx

LA FASCIATHÉRAPIE, EST-CE POUR VOUS?

LA FASCIATHÉRAPIE, EST-CE POUR VOUS?

LA FASCIATHÉRAPIE, EST-CE POUR VOUS?

Pour comprendre ce qu’est la thérapie par le fascia… il faut d’abord expliquer ce qu’est le fascia.

Le fascia est un tissu conjonctif.

Voilà, merci, bye!

Haha, soyez rassuré, je vais vous en dire plus :D.

 

Le fascia est un tissu du corps qui a longtemps été délaissé par la médecine conventionnelle. En effet, il était considéré comme un tissu inutile qu’on pouvait négliger. La science s’y intéresse depuis quelques décennies seulement et des découvertes sont faites régulièrement sur sa composition et son rôle.

Nous commençons à comprendre toute son importance dans le fonctionnement du corps. Mais les thérapeutes manuels traitent le fascia de façon empirique depuis bien plus longtemps avec de très bons résultats. Le secret est de développer son toucher, sa sensibilité tactile, pour entrer en contact avec ce fascinant tissu et le travailler en profondeur.

Bon alors, qu’est-ce que le fascia?

Voyez-vous la petite « peau » blanchâtre qui recouvre une poitrine de poulet? Le voilà notre fameux fascia!

Le fascia est donc un tissu conjonctif. Notre corps est composé de 4 types de tissus : musculaire, nerveux, épithélial et conjonctif. Du tissu musculaire et nerveux, j’imagine que vous voyez à peu près ce que c’est. Épithélial, en gros, c’est la peau. Et conjonctif… c’est tout le reste : sang, os, cartilages, ligaments, tendons et fascia bien sûr.

Le fascia est présent partout dans le corps et il est continu, sans interruption. Il connecte, organise et permet une surface de glissement de toutes nos parties du corps entre elles. D’autre part, il enveloppe, protège et soutient chacun de nos muscles et faisceaux musculaires, chacun de nos organes, de nos os, de nos vaisseaux. Ce n’est pas tout ! Il relie les muscles aux os, les os entre eux. En somme, le fascia participe ainsi à la posture, à la circulation des liquides corporels, bref à la bonne santé globale.

Mais pourquoi s’occuper du fascia?

Imaginez que vous portiez un suit très moulant de la tête aux pieds. Si quelqu’un tirait sur une partie du suit au niveau d’un pied par exemple, la continuité tissulaire vous ferait ressentir cet étirement jusqu’à la tête et vous obligerez à débalancer votre posture pour garder l’équilibre.

La même chose se produit avec le fascia qui est composé entre autres de fibres lui assurant élasticité et résistance. Si une restriction est présente à un endroit de votre corps, les symptômes peuvent se faire sentir à distance de cette zone par continuité tissulaire, cela peut modifier votre posture et entrainer d’autres problématiques encore. Or, le fascia est très sensible aux traumatismes physiques et émotionnels : blessure, accident, stress, deuil, etc.

Mais pourquoi s’occuper du fascia?

En fasciathérapie, votre thérapeute va « écouter » le fascia avec ses mains et le travailler en accompagnement ou opposition pour défaire les restrictions. Bien sûr, en fonction de la profondeur et de l’âge des restrictions, plusieurs séances peuvent se révéler nécessaires.

Comment se déroule une séance de fasciathérapie?

En raison de sa composition, le fascia doit être adressé avec beaucoup de lenteur. Pensez à un bol d’huile que vous sortiriez du frigo. L’huile est figée, pour la liquéfier, placez vos mains autour du bol… et attendez que la chaleur face son œuvre. Pareil pour le fascia, pour le « liquéfier » et lui permettre de bouger, votre thérapeute va commencer par le réchauffer avec ses mains.

Par son écoute, il va ensuite accompagner le mouvement naturel du fascia pour désembobiner le tissu et lui permettre de nouveau de remplir toutes ses fonctions. Les manœuvres s’exécutent directement sur la peau, sans huile. Avec lenteur et patience, et en raison de la continuité tissulaire du fascia, il est possible d’atteindre des couches profondes, jusqu’aux os et viscères. Votre thérapeute doit « écouter » le fascia sans a priori et se laisser guider par lui.

C’est pourquoi, il est impossible de savoir à l’avance quelles parties de votre corps nous allons traiter, contrairement au massage suédois dont vous avez sans doute plus l’habitude. Lors de la séance, vous devez bien respirer, rester attentif à votre corps et vos émotions et laisser libre cours à tout ce qui pourrait survenir : un mouvement, un rire, un bâillement, une larme peut-être.

Tout ceci accompagne la thérapie et aide votre fascia à se réorganiser. En tant que fasciathérapeute, nous sommes formés pour vous assister dans cette démarche. Vous devez savoir aussi que la séance sur la table de massage n’est que le début du travail. Votre fascia va poursuivre l’activité jusqu’à 48 heures, voire 72, après le traitement.

Pendant ce temps, il se peut que des sensibilités ou même des douleurs apparaissent. Il est important que vous restiez attentif à ce qui se passe, que vous buviez de l’eau, que vous vous reposiez pour faciliter et aider le processus.

La fasciathérapie, pour qui, quand et pourquoi?

Dans la mesure où tous les corps ont du fascia… tout le monde peut bénéficier d’un traitement de fasciathérapie : enfants, ainés, sportifs, travailleurs, étudiants, etc. Les éventuelles contre-indications sont à discuter avec votre thérapeute. Il est tout indiqué de consulter en fasciathérapie pour toute sorte de conditions comme les douleurs chroniques, douleurs articulaires, mauvaise circulation des liquides, névralgies, migraines, stress, fatigue, etc. Par sa lenteur et sa profondeur, la fasciathérapie apporte en plus une grande détente.

 

Jusqu’à maintenant, je n’ai reçu que des bons commentaires suite à un soin en fascia : je respire mieux, je sens plus d’ouverture, ça circule, ça bouge, je me sens moins fatiguée, …

Bref, la fasciathérapie, vous devez absolument essayer ça!

 

À bientôt et au plaisir de prendre soin de vous 😊.

Magali, massothérapeute agréée