Végétarien, végétalien, vegan, quelles différences?

Végétarien, végétalien, vegan, quelles différences?

Que ce soit pour réduire l’impact sur l’environnement, pour éviter les problèmes de santé ou par compassion pour l’animal, nous aurions tous mille et une raisons d’arrêter de consommer de la viande.

De plus en plus de personnes ont le courage de prendre cette décision audacieuse pour honorer leurs principes moraux. De l’exclusion de la chair animale jusqu’au rejet total de tous produits issus de l’exploitation des animaux.

http://www.blog.biocoupons.fr

  

Avec la multiplication des scandales alimentaires, la banalisation des OGM, l’hégémonie de l’industrie agroalimentaire… différentes raisons peuvent nous conduire à modifier nos habitudes de consommation. Certains deviennent alors végétarien, végétalien ou végan. Gros plan sur ces trois pratiques alimentaires. Quelles règles alimentaires suivent ces consommateurs ? Qu’ont-ils banni de leur alimentation ? Décryptage.

 

Le végétarisme

Un peu d’histoire

Le végétarisme est une pratique alimentaire que l’on peut remonter à la Grèce Antique. De nombreux philosophes grecs étaient végétariens, dont Pythagore, que l’on considère comme le père du végétarisme. Dans un premier temps, on nommait “pythagoriciens” les personnes qui excluaient la viande de leur régime alimentaire. Plus tard, le végétarisme a conquis de nombreux autres penseurs et scientifiques célèbres comme Albert Einstein, Léonard de Vinci et Mahatma Gandhi.

Végétarisme, mode d’emploi

Il existe différentes catégories de végétarisme mais nous allons nous concentrer sur la définition globale de ce terme. Le végétarisme fait référence à un type d’alimentation qui exclut la viande (viande rouge et viande blanche), les poissons et les fruits de mer. On peut toutefois discerner quelques nuances :

Le lacto-ovo-végétarisme : le fait de consommer des produits issus d’animaux comme le lait, ou les œufs

Le lacto-végétarisme : le fait de consommer des produits laitiers mais pas d’œufs

Le semi-végétarisme : le fait d’exclure la viande mais de consommer du poisson, des fruits de mer voire de la volaille. Ce régime est très proche du régime méditerranéen

 

Le végétalisme

Le végétalisme est également appelé “végétarisme strict” . A la différence du végétarisme, le végétalisme est un régime alimentaire qui ne comporte que des aliments issus du monde végétal. Les végétaliens rejettent donc les viandes, les poissons, les fruits de mer mais aussi les produits laitiers, les œufs et d’autres produits d’origine animale comme le miel. Très souvent, un végétalien ne se limite pas aux produits qu’il consomme et opte pour le véganisme.

 

Le veganisme

Un peu d’histoire

Le terme vegan (à prononcer “végane”) est d’origine anglo-saxonne. On le traduit souvent en français par végétalien. Ce mode d’alimentation a été créé en 1944 par Donald Watson, officiellement le premier adepte du véganisme. En 1948 sera fondée aux Etats-Unis la première Vegan Society. Il fallut attendre les années 70 pour que le véganisme se popularise en Amérique du Nord, grâce notamment à l’évènement World Vegetarian Congress.

Vegan, mode d’emploi

Le veganisme ne se réduit pas à une alimentation spécifique : il est avant tout un mode de vie . Le véganisme est une façon de vivre et un mode de consommation qui cherchent à exclure l’exploitation, la souffrance et la cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, se vêtir, etc… Un vegan essaie de vivre sans faire souffrir les animaux. Par conséquent, il exclut tout produit qui porte atteinte aux animaux dans son alimentation, mais aussi dans les autres facettes de sa vie. Il ne porte pas de laine, pas de cuir ; il n’utilise pas de produits cosmétiques testés sur les animaux, etc… Le concept clé du véganisme est basé sur le refus de l’exploitation animale.

Ajouter un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués par un astérix *