La fibromyalgie : vers le soulagement de la douleur

La fibromyalgie : vers le soulagement de la douleur

La fibromyalgie est un syndrome caractérisé par des douleurs musculaires chroniques. Les personnes atteintes ressentent généralement une douleur diffuse, une fatigue intense, un sommeil perturbé, des zones sensibles au toucher et des troubles de l’humeur. Ce syndrome, reconnu depuis seulement 1992 par l’Organisation mondiale de la santé(1),  touche environ        3,3 % à 5 % de la population canadienne. (2)

La douleur, le symptôme principal de la fibromyalgie, se manifeste  sous la forme de brûlures, de fourmillements, de sensation de chaleur ou de froid sur la peau. La douleur se localise généralement dans la région du cou, du bas du dos, des fesses et au niveau de la colonne vertébrale. Elle peut être augmentée par le froid, l’anxiété, le stress ou la fatigue en raison d’un seuil de tolérance bas jumelé à une augmentation de perception de la douleur. La fibromyalgie peut survenir après un  événement traumatisant tant sur le plan physique que psychologique. Cette maladie est souvent dite «invisible», car elle ne démontre pas de signes tangibles et qu’il est difficile de poser un diagnostic à l’aide des tests médicaux courants.

Les symptômes de la fibromyalgie peuvent être soulagés par une thérapie pharmacologique. En complémentarité, les thérapies non pharmacologiques semblent particulièrement efficaces. Une alimentation saine et variée limitant la consommation de breuvages stimulants, un programme d’activités physiques (marche rapide, étirements, yoga,etc.) qui respecte les limites de chacun, la planification de siestes de 15 minutes (maximum) entre les activités de la journée afin de faciliter l’hygiène du sommeil et la reconnaissance de la maladie par de son entourage en sont des exemples.

Les techniques de relaxation prennent aussi une place importante dans le soulagement de la douleur, permettant une détente musculaire et mentale. On peut penser à la  musicothérapie, la méditation, la visualisation et le massage doux. Ce dernier agit sur les différents systèmes pouvant amener, entre autres, une respiration plus ample, un sommeil plus réparateur et profond, une plus grande résistance au stress, une amélioration de la mobilité articulaire et une meilleure amplitude  des mouvements. De plus, l’application de chaleur lors du massage soulage par son effet décontractant au niveau musculaire.

En souhaitant que les personnes atteintes de la fibromyalgie puissent trouver, à travers les thérapies non médicamenteuses proposées, celle qui leur convient afin d’améliorer leur qualité de vie par le soulagement de la douleur, tout en vivant le moment présent.

Stéphanie Turcotte

Massothérapeute

 

Sources principales : Dr Schawob, Marc,  Lutter contre la fibromyalgie, douleurs musculaires et fatigue chronique : reconnaitre et traiter une maladie invisible, Éditions Robert Laffont, Paris, 224 pages.

Dr Cohen, Charley,  La fibromyalgie, un état douloureux enfin reconnu et pris au sérieux 2e Édition J. Lyon, Paris, 218 pages.

 

Ajouter un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués par un astérix *